Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/02/2011

Dans le chaudron du conteur

11-02-Vellas-Suisse-légendes.jpg« Tous les pays qui n’ont plus de légendes seront condamnés à mourir de froid.» En plaçant son recueil sous le patronage du poète Patrice de la Tour du Pin, le conteur Christian Vellas se doit de réchauffer nos cœurs ! En effet, en ces soirs de frimas, quoi de mieux qu’une veillée devant l’âtre, avec de belles bûches et de non moins belles histoires ?

A la différence du conte, une légende « a toujours un fonds historique, que celui-ci soit inventé ou pas. […] Notons ici la différence que l'allemand, se distinguant ainsi du français ou de l'italien, fait entre Sage - légende profane - et Legende - légende sacrée. Dans la première, on évoque des fées, sorcières, nains, dragons, animaux fabuleux... Ou des personnages autour desquels ont été bâtis les mythes fondateurs. Dans la seconde, l'irruption du merveilleux est provoquée par Dieu ou ses saints, la Vierge ou des anges. »

Ces nuances vous semblent bien savantes ? Elles ne vous empêcheront pas de trembler à l’approche des dragons, des ours et des corbeaux, de rire des ruses de Mario, le berger tessinois, et de regretter l’absence de la belle et sauvage Songta Margriata. Vous verrez danser dans les flammes bien des dragons et des vouivres, et au printemps vous regarderez l’aubépine d’un œil nouveau.

 

Foin des antiquailles : ces légendes sont transcrites dans une langue tout à fait contemporaine, avec un ton décalé et de fines références à la littérature européenne. Le livre est superbement réalisé. Cher, oui, mais à conserver toute une vie !

 

A partir de 12 ans et pour toute la famille

 

Christian Vellas, Suisse, 26 cantons, 26 légendes, Slatkine, 2010, 224 p., 45 €.

Les commentaires sont fermés.