Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/12/2010

Des êtres angéliques

10-12-Lippi.gif« Parmi les artistes majeurs de la première Renaissance italienne, Filippo Lippi, personnalité hors du commun et peintre le plus expressif de son époque, est toutefois l’un des moins connus », constate l’historienne de l’art Anne-Sophie Molinié. Il serait en effet dommage de s’arrêter aux détails scabreux rapportés par Vasari, plus romancier que biographe, pour écarter cet immense artiste dont « les qualités lui valurent tant d’estime ».

En ces temps de Noël, quel bonheur de contempler son Adoration des Mages ou son Adoration de l’Enfant Jésus ! L’auteur explique aussi pourquoi, par exemple, la « scène profondément mystique » de l’Annonciation eut un tel succès chez les peintres de la Renaissance. Contexte historique, étude des symboles, analyse détaillée de quelques œuvres bien choisies, précisions sur les commanditaires : un petit livre intelligent, dont le papier mat met en valeur des reproductions d’une très belle qualité.

 

A partir de 12 ans

 

Anne-Sophie Molinié, Filippo Lippi, la peinture pour vocation, Editions A Propos, 2009, 64 p., 12 €

Une première centaine!

Bonjour à tous,

Madame la Chouette est heureuse de vous annoncer que la note de ce jour est la 100e rédigée depuis le 1er septembre, date de naissance de ce blogue. Eh oui, déjà! Et elle est très flattée de savoir que vous êtes maintenant plus de cent, voire cent vingt visiteurs, chaque jour, à venir chercher ici une bonne idée de lecture.

Mais... mais vous n'êtes pas encore cent à m'adresser vos coups de coeur et vos trouvailles... Allez, juste un effort, j'aimerais tant que nous arrivions à la prochaine centaine en ayant partagé ce que la littérature de jeunesse nous offre de meilleur! Il vous suffit de cliquer sur "me contacter" et de m'indiquer le titre du livre qui vous a plu, ou qui a plu à un enfant de votre entourage. Je ferai le reste. En attendant, buvons à la santé de notre belle jeunesse qui lira tant de beaux et bons livres en 2011 !

IMG_0678-2.jpg

 

05:50 Écrit par Madame la Chouette | Lien permanent | Commentaires (0)

28/12/2010

Surcot de soie et cotte d’écarlate

Jean-Luc Cherrier et Patricia Tollia, Pierre et Marie à la cour du duc de Berry.jpgLes miniatures des Très Riches Heures du duc de Berry ont inspiré les auteurs de cette pochette de découpages. Deux poupées de papier à découper et à habiller avec douze costumes d’époque sont accompagnées de divers documents sur l’origine des vêtements et des tissus employés au XIVe siècle, ainsi que sur l’histoire de la mode. A vos ciseaux !

 

A partir de 8 ans

 

Jean-Luc Cherrier et Patricia Tollia, Pierre et Marie à la cour du duc de Berry, Pages de France, 2010, 11 €. Catalogue sur simple demande à pagesdefrance@wanadoo.fr

27/12/2010

Ah ! si les chênes de Rotherwood pouvaient parler !

Scott-Ivanhoe2.jpg« Après la bataille d’Hastings, la conquête de l’Angleterre par Guillaume, duc de Normandie, était pratiquement achevée. Les seigneurs normands s’étaient arrogé toutes les prérogatives ; à cette époque cruelle, régnèrent la spoliation, la rapine, le pillage. » Ainsi commence cette « adaptation pour la jeunesse » de la célébrissime œuvre de Walter Scott. De parenthèses en retours en arrière, le « cher lecteur » aura parfois un peu du mal à s’y retrouver, mais, en compagnie de Cedric ou de Wilfrid, il ne connaîtra ni trêve ni repos ! Cette adaptation met en valeur un vocabulaire brillant de tous ses feux et ne triche pas avec la syntaxe. La trouverez-vous au hasard des brocantes pour quelques euros ?

 

A partir de 10 ans, pour bons lecteurs

Walter Scott (d’après), Ivanhoë , Editions Hemma, 1967 (?), 126 p.

  

 

24/12/2010

Noëls en Normandie

10-11-LaVarende-Noels.jpg« L’enfance est un voyage oublié » écrivait le grand écrivain normand Jean de La Varende (1887-1959) dans Le Centaure de Dieu. La fête de Noël n’est-elle pas la destination par excellence de ces voyages où la venue de l’Enfant Dieu ouvre un temps de paix, de joie et d’espérance pour petits et grands ? Voici dans cet esprit quatorze Noëls rassemblés ici pour la première fois. Vous y découvrirez les histoires enchantées d’hommes et de femmes de toutes origines sociales, au détour d’aventures aux joyeux rebondissements, sans oublier les drôles d’escapades du Père Noël à l’heure de la Sainte Nuit.

 A partir de 10 ans, et à lire en famille

 

Jean de La Varende, Mes plus beaux Noëls, Via Romana, 2010, 117 p., 14 €

22/12/2010

Suivons ces traces…

10-12-Muller-devine-qui-fait-quoi.jpgCes trois mots sont les seuls de ce passionnant petit livre qui, page après page, conduisent le regard d’une activité à l’autre, d’une rencontre à l’autre. De qui sont ces traces dans la maison, puis dans la neige ? Pourquoi tournent-elles ? Où vont-elles donc, par deux, quatre ou six ? En réalité, ce sont les promeneurs qui sont invisibles, ou presque ! Ouvrez l'œil : c'est à vous d'imaginer l'histoire !

 

Dès 3 ans

 

Gerda Muller, Devine qui fait quoi, Une promenade invisible, coll. « Lutin poche », Ecole des loisirs, 2002, 40 p., 5,50 €. Imprimé en France.

21/12/2010

Un petit flocon, un grand garçon

PE-Victor-Apoutsiak.jpgQuand le grand explorateur Paul-Émile Victor (1907-1995) écrit et illustre cet album, nous sommes encore à l’époque où l’on dit Esquimau et non pas Inuit, où les papas ont des fusils et les enfants des couteaux, où l’ethnologue le plus respectueux ose montrer le joyeux désordre qui règne dans une hutte esquimaude… Autant dire que le récit n’est pas spécialement enjolivé, que le jeune lecteur est pris au sérieux, et que ce « gai savoir » à portée des plus jeunes conjugue humour et sens aigu de l’observation !

La réédition de l’album original de 1948 nous démontre par a+b que la belle typographie et la mise en page soignée du Père Castor n’ont pas pris une ride.

 

A partir de 6 ans

 

Paul-Émile Victor, Apoutsiak, le petit flocon de neige, Flammarion, Père Castor, 1998, 31 p. Cartonné, 14 € - Couverture souple, 7 € - Imprimé en France.

 

Sentier bleu ou piste rouge ?

12-10-montagne-trop-chouette.jpgQuelle que soit la saison, rien ne vaut une sortie en montagne ! Une sortie qui permet de glaner de petites choses toutes simples, une pomme de pin, quelques myrtilles, un galet, une plume… et pourquoi pas une ou deux rêveries ?

Cet abécédaire nous y invite : faciles à apprendre, ces très courts poèmes en prose sont illustrés avec humour et gaieté. Que pensez-vous des aiguilles d’or tombées de ce « Mélèze » ?

« Pluie dorée même pas mouillée qui s’accroche au bonnet.

Je rentre à la maison plus riche que les plus riches. »

 

Dès 5 ans

 

Pascale Albert, Montagne trop chouette, illustrations d’Hervé Gouzerh, Soc et Foc, 2005, 48 p., 12 €, en vente sur www.soc-et-foc.com

20/12/2010

Un jour le rat des champs...

10-12-rat des villes.jpgQuelle farandole menaient-ils, les rats baillets quand ils grattaient la nuit sous le plancher de la « petite maison » de bois où nous logions l’été ! Rat baillet ? C’est le nom normand du loir – celui de la comptine « un petit loir qui dort, dort et dîne, dîne et dort ». Rat baillet ou surmulot, s’il dîne, n’est-ce pas pour faire honneur à son invité, le rat des villes ? Lequel, habillé d’un élégant gilet, portant cravate, un tantinet hâbleur, réussit à nous faire oublier que tout rat des villes est un rat d’égout.

Nos deux compères évoluent dans une ambiance gentiment onirique créée par Ayano Imai, auteur et illustratrice anglaise d’origine japonaise qui respecte ici la fable d’Ésope.

 

Dès 3 ans

 

Ésope, Le rat des villes & le rat des champs, illustrations d’Ayano Imai, Minedition, 2010, 32 p., 14 €

18/12/2010

Les couleurs du temps

10-12-coloriages-Artpège.jpg« Pour être heureux travaille et chante, travaille et chante, compagnon ! » Ce cahier de coloriage qui se promène dans l’univers des bâtisseurs des XIIe et XIIIe siècles fait vivre aux enfants les différentes étapes de la construction d’une cathédrale. Il fait partie d’une nouvelle collection qui poursuit deux objectifs. D’une part, offrir un grand moment de plaisir aux enfants avec des coloriages qui sont de véritables tableaux d’une époque. D’autre part, éveiller leur curiosité en leur faisant découvrir une multitude de détails. Les enfants entrent dans l’Histoire crayons en main.

 

A partir de 4 ans

 

Bénédicte Grosbois, Les bâtisseurs de Cathédrales, Artège, coll. « J’apprends l’Histoire en coloriant », 2010, 48 p., 4,95 €. En vente sur le site de l’éditeur : www.editionsartege.fr

 

Du même auteur, dans la même collection :

Les aventures de Christophe Colomb

Les guerres de Vendée

A la découverte des métiers