Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/12/2010

Ah ! si les chênes de Rotherwood pouvaient parler !

Scott-Ivanhoe2.jpg« Après la bataille d’Hastings, la conquête de l’Angleterre par Guillaume, duc de Normandie, était pratiquement achevée. Les seigneurs normands s’étaient arrogé toutes les prérogatives ; à cette époque cruelle, régnèrent la spoliation, la rapine, le pillage. » Ainsi commence cette « adaptation pour la jeunesse » de la célébrissime œuvre de Walter Scott. De parenthèses en retours en arrière, le « cher lecteur » aura parfois un peu du mal à s’y retrouver, mais, en compagnie de Cedric ou de Wilfrid, il ne connaîtra ni trêve ni repos ! Cette adaptation met en valeur un vocabulaire brillant de tous ses feux et ne triche pas avec la syntaxe. La trouverez-vous au hasard des brocantes pour quelques euros ?

 

A partir de 10 ans, pour bons lecteurs

Walter Scott (d’après), Ivanhoë , Editions Hemma, 1967 (?), 126 p.

  

 

Les commentaires sont fermés.