Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/09/2010

Comment éviter d’apommer sur un pommier ? En suivant Michelle au pays des Trente-Six Mille Volontés

10-09-08-maurois-36000 volontés.jpg10-09-09-maurois-rose 002.jpgQuelle fillette de sept ans n’a pas un jour rêvé de devenir fée ? de ne plus obéir du matin au soir ? d’en oublier ses tables de multiplication ?

Et voici que le corbeau Honteuzékonfu – enfin, le très respectable académicien André Maurois (1885-1967) – propose à la petite Michelle de rejoindre le Clos Magique, où elle pourra enfin faire ses trente-six-mille volontés ! Choisir des ailes, apprendre à se servir d’une baguette magique, maîtriser le vol – et l’atterrissage, tout cela est inattendu, délicieux, merveilleux…

Mais à l’arrivée, il ne s’agit pas de prendre le thé avec le Lièvre de Mars ou de jouer avec Peter Pan. Pas vraiment… Car le nonsense se teinte vite de morale. La reine des fées « folle et charmante » se désintéresse de son petit peuple. Et quand des dizaines de voix enfantines crient ensemble « je veux », « je ne veux pas », la bataille devient générale… La seule « volonté » qui reste permet tout juste de rentrer chez soi.

Avec cette réédition, les petites fées pailletées des séries américaines, si sottes et si prétentieuses, peuvent déchanter. Elles n’accèderont jamais au Clos Magique pour une raison bien simple : elles ignorent tout de ces mots de passe que sont les Fables de la Fontaine ou l’imparfait du subjonctif, chers à André Maurois !

 

A partir de 7 ans

 

André Maurois, Le Pays des Trente-Six Mille Volontés, Hachette, Le Livre de poche jeunesse, février 2010, 9 p., 4,90 €

Plus facile à lire par les lecteurs débutants et joliment illustré, dans la Bibliothèque rose, label Minirose, à trouver d’occasion.

Les commentaires sont fermés.