Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/10/2017

Erwan Szenec, Les fondus de l’Arctique

17-10- seznec- les fondus de l'arctique.jpg« Joris a levé son index vers un point gris qui avançait à la surface de l’eau.
- Ours blanc. Ursus maritimus. Carnivore. Vu la direction du vent, il ne nous a pas encore repérés.
Effectivement, la situation pouvait être pire. »

Antoine – le narrateur -, Joris, Marie et un garçon qui se fait appeler Julien sont les heureux gagnants d’un concours publicitaire. Destination : l’Arctique, à bord de La Suspicieuse, un navire scientifique – enfin, prétendument scientifique. Car rien ne va se dérouler comme prévu – ni à bord ni aux escales, tant l’équipage est calamiteux et les événements improbables. Les collégiens arriveront-ils au Groenland avant que Marie ait fini de lire Moby Dick ? Leur amitié survivra-t-elle à cette expédition ? Un petit roman plein d’humour, parfois irrévérencieux, mais quand il s’agit de se moquer de la publicité, quel plaisir !

De 9 à 12 ans

Erwan Szenec, Les fondus de l’Arctique, illustrations de Vincent Bourgeau, L’Ecole des loisirs, 2017, 128 p., 12 €

17/10/2017

Sophie Humann, Marie, fiancée de Louis XV – Journal d’une future reine de France, 1724-1725

17-10-humann - marie fiancée de louis 15.jpgEn cet hiver 1724, la jeune Marie Leszcynszka se morfond dans le modeste logis que sa famille occupe à Wissembourg. Elle, dont le père est roi de Pologne – mais un roi sans royaume, contraint à l’exil -, brode au coin du feu avant d’aller confier les menus événements de sa vie quotidienne dans une série de lettres dédiées à sa défunte sœur Anna. A 21 ans, Marie est encore « fille », car aucun prétendant n’a eu la chance de plaire à Stanislas. Jusqu’à ce jour d’avril 1725 où lui arrive une incroyable nouvelle : le roi Louis XV a demandé sa main !
Maniant à merveille la forme du journal par lettres, Sophie Humann brosse un portrait touchant de cette jeune fille discrète qui, habituée à une vie aussi mouvementée que désargentée, va se trouver plongée dans les fastes de Versailles. Or chacun sait que rien n’est simple à la cour de France. Loin des romans superficiels à l’eau de rose, ce journal fictif est une mine d’informations historiques et aborde avec beaucoup de finesse la façon dont les manœuvres politico-diplomatiques régissaient les mariages princiers et royaux.

Dès 10 ans

Sophie Humann, Marie, fiancée de Louis XV – Journal d’une future reine de France, 1724-1725, Gallimard Jeunesse, coll. « Mon histoire », 2017, 130 p., 9,90 €

13/10/2017

Cyril Lepeigneux, Les Orphelins de Paris

17-10- Lepeigneux - les orphelins de Paris.jpg« - Quel roi ?
- Louis XIII, pardi !
- Comment !? Et nous sommes en quelle année, alors ? demande Louis.
- An de grâce 1619, votre grâce !
Les trois cousins échangent un regard perplexe. Ils se trouvent à quatre siècles de leur époque ! Quelle histoire ! »
D’autant plus que les enfants se trouvent assister au départ de galériens, que vient bénir un certain Monsieur Vincent. Projetés dans le Paris bien malodorant des mendiants et de la cour des Miracles, ils vont déjouer un trafic d’enfants et rencontrer saint Vincent de Paul. Mais qui est au juste le jeune Hochelaga qui les accompagne dans leurs aventures ?
Trois cousins et  leur chien – une recette droit venue d’Enid Blyton, pour une série historique qui, tout en utilisant les codes d’une autre série célèbre, la « Cabane magique », s’en éloigne en permettant aux jeunes héros de rencontrer des personnages historiques lors d’aventures (à peu près) vraisemblables.

Dès 9 ans

Cyril Lepeigneux, Les Orphelins de Paris, illustrations d’Alban Marilleau, Mame, coll. « Les disciples invisibles », 2017, 142 p., 10,90 €
Dans la même collection : Cyril Lepeigneux, Les Remparts d’Orléans, illustrations d’Alban Marilleau, Mame, coll. « Les disciples invisibles », 2017, 142 p., 10,90 €

10/10/2017

Pascale Perrier, La Véritable Histoire de Carantos, le jeune Gaulois qui survécut à Alésia

17-10-perrier - carantos alésia.jpg« Au loin, on aperçoit une longue colonne de soldats qui avance au pas. Carantos pousse un soupir et ajoute :
- Des légionnaires romains ! Il y en a beaucoup, décidément. Trop.
Depuis l’aube, ils ont déjà vu deux autres files de soldats. Toutes semblent se diriger vers un même point : Alésia. C’est justement dans cette ville que le groupe avait décidé de dormir le soir venu. »

Et voilà que Melisso, le vate, interprète un étrange vol de corneilles ; il y voit une prédiction, qui enjoint à Carantos d’entrer dans la ville dont le siège débute. Autant dire que le jeune Gaulois va se jeter dans la gueule du loup ! Parviendra-t-il à en sortir ? C’est le scénario de ce roman historique bien ficelé, lequel est agrémenté de pages documentaires sur le monde gaulois, sur Vercingétorix, César et le siège d’Alésia.
L’auteur passe pudiquement sous silence le fait que les vieillards, les femmes et les enfants expulsés de la ville n’ont pas pu passer entre les fortifications et sont morts de faim entre les deux camps.

De 9 à 12 ans

Pascale Perrier, La Véritable Histoire de Carantos, le jeune Gaulois qui survécut à Alésia, illustrations de Célia Nilès, Bayard poche, 2017, 48 p., 6,50 €

06/10/2017

Christine de Langle, Dico Atlas de l’histoire des arts

17-09-de langle- dico histoire des arts.jpgDe la Dame de Brassempouy à Louis Armstrong, ce Dico Atlas donne de sérieux jalons pour bien situer les grandes périodes de l’histoire des arts. En termes clairs et en croquis lisibles, il rappelle, par exemple les trois ordres architecturaux grecs, le plan d’une cathédrale gothique ou la répartition des pupitres de l’orchestre symphonique. Chaque page comprend une carte ou un plan, la photo d’un monument ou la reproduction d’une œuvre, une frise chronologique et deux paragraphes d’explications techniques aussi bien sur l’art de la mosaïque, celui de la fresque que sur le ballet romantique. Un ouvrage facile à glisser dans son sac avant un voyage culturel !  

Dès 10 ans et pour toute la famille.

Christine de Langle, Dico Atlas de l’histoire des arts, Belin, 2010, 96 p., 121,95 €

Du même auteur :  Christine de Langle, Dico Atlas de l’art – La sculpture de l’Antiquité à nos jours, Belin, 2014, 96 p., 12,95 €

03/10/2017

Simon Duke, Suspect n° 1

17-09-duke- suspect n1.jpgAprès une course-poursuite, les gendarmes ont intercepté, aux abords de Roissy, un certain Andrew Jones. Conduite en état d’ivresse, refus d’obtempérer. Sans oublier, dans la boîte à gants, un pistolet semi-automatique. Une arme qui a tué une dizaine de personnes aux Etats-Unis. Aux côtés de David Lopez, policier français, et de la capitaine Durosoy, un profiler américain, un certain Sheldon Black. Qui est Andrew Jones ? Comment le Smith & Wesson s’est-il retrouvé en France ? Un roman policier tout ce qu’il y a de plus classique, donc, mais présenté sous une forme originale : un chapitre sur deux en français, un chapitre sur deux en anglais. De quoi tenir en haleine nos enquêteurs bilingues !

Dès 10 ans (ou après 2 ans d’anglais)

Simon Duke, Suspect n° 1, Talents hauts, 2017, 96 p., 8 €  la version audio est téléchargeable sur www.talentshauts.fr
Autres titres disponibles dans la même collection, selon le niveau d’anglais. Pour les débutants, Mme la Chouette a lu The Mechanics of Crime
d’Alice Caye, et en a appris beaucoup sur les belles motos.

28/09/2017

Serge Dalens, Le Bracelet de Vermeil, Le Prince Eric

17-10-le-bracelet-de-vermeil-edition-collector-19176-300-300.jpg« Et ton bracelet, il a aussi une histoire ?
A peine posée, Christian regretta la question qui lui avait échappé. Il rougit comme un coq en voyant les yeux verts d’embuer.
- Oh ! je te demande pardon, reprit-il, je ne l’ai pas fait exprès, ne me réponds pas. Dieu que je suis bête ! Dis, tu ne m’en veux pas ?
- Mais non, tu ne pouvais pas savoir… Ce bracelet me vient de mon père, et c’est pourquoi j’y tiens beaucoup. »
Le début d’une amitié hors du commun entre le jeune prince de Swendenborg et e fils d’un chirurgien parisien – et le début d’aventures qui ont fait palpiter tant d’adolescents !
Quatre-vingts ans ont passé depuis la première édition du Bracelet de Vermeil mais, dans nos cœurs, Eric et Christian, dans leur tenue de scouts, ont et auront toujours quinze ans. Une réédition 100 % conforme à l’originale, illustrée des superbes dessins de Pierre Joubert, sous une reliure cartonnée de qualité.

Dès 12 ans

Serge Dalens, Le Bracelet de Vermeil, Le Prince Eric, illustrations de Pierre Joubert, Mame, 2017, 224 p., 19,90 € - Réédition.

Serge Dalens, Le Prince Eric, illustrations de Pierre Joubert, Mame, 2017, 224 p., 19,90 € - Réédition.

le-prince-eric-edition-collector-19561-300-300.jpg

25/09/2017

Grégoire Thonnat, Petit quizz de la police

17-09-thonnat - police.jpgQuel point commun y a-t-il entre un poulet, un perdreau et une hirondelle ? Et entre un panier à salade et une cocotte-minute ? Les premiers ne sont pas seulement des volatiles et les seconds ont d’autres fonctions que culinaires, car tous ses termes imagés appartiennent aussi au vocabulaire de la police. En 80 questions-réponses sur la police nationale, Grégoire Thonnat fait découvrir l’histoire de cette institution qui vit le jour en 1667 avec l’édit de Saint-Germain signé par Louis XIV. Comme tous les autres titres de la collection, celui-ci est illustré de découpes sobres qui déroulent ici les silhouettes des chevaliers du guet, sergents de ville, gardiens de la paix, bleus, CRS, PAF, IGPN et autres OPJ – sans oublier les Robocop. A glisser dans son sac un jour de manifestation pour ne pas s’ennuyer en GAV ?

Dès 8 ans et pour toute la famille.

Grégoire Thonnat, Petit quizz de la police, Editions Pierre de Taillac, coll. « Le petit Quizz », 2017, 152 p., 6,90 €

04/09/2017

Louis Pergaud, La Guerre des boutons

17-09-pergaud- guerre des boutons.jpg« Tout était désert et silencieux. Le chef resta seul pendant que les quatre autres revenaient en arrière pour faire le guet. Alors prenant son bout de craie au fond de sa profonde, haussé sur ses orteils aussi haut que possible, Lebrac inscrivit sur le lourd panneau de chêne culotté et noirci qui fermait le saint lieu, cette inscription lapidaire qui devait faire scandale le lendemain, à l’heure de la messe, beaucoup plus par sa crudité héroïque et provocante que par son orthographe fantaisiste :
Tou lé Velrant çon dé paigne ku !
Et quand il se fut, pour ainsi dire, collé les quinquets sur le bois pour voir "si ça avait bien marqué", il revint près des quatre complices aux écoutes et, à voix basse et joyeusement, leur dit :

– Filons !
[…] ils regagnèrent Longeverne et leur domicile respectif en attendant avec confiance l’effet de leur déclaration de guerre. »

Lire ou relire cette Guerre des boutons, avec son vocabulaire cru, ses refrains, ses festins et… ses punitions décomplexées d’adultes à qui on ne la fait pas, quelle belle façon de fêter la rentrée des classes pour nos collégiens qui y découvriront ce que vivre veut dire ! Les illustrations de Vanessa Hié, cela tombe bien, sont peintes sur un support de papiers de récupération, déchirés, découpés, grattouillés, collés, repeints..., bref, à base de bouts de ficelle – mais où sont donc passés les boutons ?

Dès 12 ans

Louis Pergaud, La Guerre des boutons, roman de ma douzième année, Editions Gründ, 2011, 288 p., 9,95 €. Illustrations de Vanessa Hié. Texte intégral. Imprimé en France.

01/09/2017

Guilia De Amicis, Mission espace

17-09-amicis espace.jpg« Notre Soleil est une étoile naine. C’est une boule de gaz qui reste unie par sa propre gravité et qui n’a pas de surface solide. L’interaction entre le Soleil et la Terre fait de notre planète un endroit adapté à la vie. Bien qu’il soit spécial pour nous, il existe des milliards d’étoiles comme notre Soleil disséminées à travers l’univers. » Une description très savante et très simple à la fois de ce Soleil qui a enchanté les vacances ! Ce grand album conduit les jeunes scientifiques à la découverte non seulement du système solaire, mais aussi de notre galaxie et présente les diverses étapes de l’exploration spatiale. Une grande importance est donnée à l’illustration, ou plus précisément à l’infographie, dont l’auteur est une spécialiste : graphiques, lignes, points et dessins rendent en effet les données chiffrées plus faciles à interpréter – car « les dimensions de l’Univers sont vraiment énormes ».

Dès 10 ans

Guilia De Amicis, Mission espace, les mystères de l’Univers expliqués en un coup d’œil !, Éditions White Star Kids, 2017, 72 p., 16,90 € - Traduit de l’italien.